Organisation

Ma meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions

Le rideau est levé sur la nouvelle année et vous êtes déterminé.e à créer enfin la vie de vos rêves. Je vais vous partager ma meilleure astuce (et même plus!) pour appliquer vos bonnes résolutions et ne pas laisser le quotidien reprendre le dessus et abandonner vos objectifs.

Cet article participe à l’événement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez meilleur. J’apprécie beaucoup ce blog et j’ai pensé que cet article pourrait vous plaire.

Les bonnes résolutions sont rarement suivies d’effets; passée l’euphorie des premiers jours, elles retombent comme un soufflé. Alors je veux déjà vous conseiller de ne pas prendre de bonnes résolutions… mais des engagements positifs et inspirants! Je vous ai partagé ici mes 8 clés pour tenir vos engagements dans le temps.

Je voudrais aujourd’hui vous détailler plus particulièrement une clé qui pour moi n’est pas un point technique, mais un changement d’état d’esprit.

En effet, ce qui vous bloque la plupart du temps, c’est que vous voulez atteindre tout de suite l’objectif, sans accepter que les nombreuses actions pour l’atteindre ne soient pas toutes efficaces.

Or dans tout projet, le chemin n’est pas forcément celui qu’on a défini au départ. Au contraire!

« Une période d’échec est un moment rêvé pour semer les graines du succès. »

Paramahansa Yogananda

Alors voilà ma meilleure astuce: adaptabilité!

Pour réussir vos projets et vivre l’année de vos rêves, vous devez augmenter votre capacité à vous adapter. Je ne parle pas de vous laisser entraîner sur des chemins qui ne vous conviennent pas ou de laisser les autres décider pour vous, mais de prendre le temps de réfléchir à ce qui s’est passé, de réajuster vos engagements et de recommencer.

Prenons par exemple l’objectif d’organiser un planning de répartition des tâches au sein de votre famille.

Vous avez passé du temps sur ce planning, avez bien réfléchi aux meilleures options pour contenter tout le monde et alléger votre quotidien. Toute la famille est partante et motivée au début et voilà qu’au bout de 10 à 15 jours (parfois moins!), les enfants commencent à rechigner, vous devez rappeler l’organisation de plus en plus souvent voire vous fâcher et l’ambiance familiale se détériore.

Vous vous retrouvez à l’étape fatidique où votre 1er réflexe va être de faire à la place pour aller plus vite tout en vous lamentant que « ce n’est pas possible je dois toujours tout faire moi-même et pourquoi ça marche chez les autres et pas chez moi… » et c’est là que vous abandonnez votre objectif.

Autorisez-vous à faire des erreurs

La meilleure attitude à avoir pour traverser cette étape de découragement est de vous autoriser à faire des erreurs, à passer par des versions « brouillon » de votre planning. Ne soyez pas rigide sur le document lui-même, rappelez-vous que l’objectif est de répartir les tâches et non de suivre le planning à la lettre au risque de créer conflits et disputes.

Dans toute entreprise, les documents passent par un cycle de vie du brouillon, à la version 1, 2 puis 3… au fil des retours des utilisateurs et des mises à jour, des informations complémentaires, du changement de process ou de réglementations.

Privilégiez l’amélioration continue

Je connais bien ce système pour avoir exercé comme responsable qualité pendant de nombreuses années. Le cycle de l’amélioration continue comporte 4 grandes étapes :

  1. Définir l’objectif et en planifier les étapes
  2. Effectuer les tâches prévues
  3. Mesurer et évaluer les résultats de ces actions
  4. Prendre des décisions et modifier le processus si nécessaire

Si vous ne tenez pas vos bonnes résolutions, c’est souvent que vous abandonnez à la 3e étape. Quand vous vous rendez compte que les résultats sont partiellement atteints, vous vous découragez et vous abandonnez. Alors que c’est juste l’étape normale du processus de changement.

Analysez pour comprendre ce qui vous bloque

Osez observer objectivement ce qui s’est passé, ce qui a fonctionné, ce qui a moins bien marché et pourquoi. Choisissez alors une autre voie, un autre chemin et reprenez vos petits pas.

Si vous avez des difficultés à passer cette étape, vous pouvez vous demander ce qui vous empêche d’accepter l’erreur. Au travers de mon expérience de Home Organiser, j’ai repéré 2 principaux freins :

1. Le perfectionnisme

Je rencontre très souvent dans mes accompagnements des personnes qui ont des attentes tellement élevées que cela les fige. Au final, elles passent peu à l‘action ou se découragent dès la première difficulté rencontrée.

Si vous êtes dans ce cas, je vous invite à vous interroger : « Qu’est-ce que veut dire pour vous d’être bien organisé.e ? » Cela varie beaucoup en fonction des personnes, et si vous vous comparez à d’autres qui, selon vous, y arrivent (votre mère, votre sœur, votre meilleure amie, une blogueuse…), vous allez vouloir atteindre le même résultat tout de suite, sans vous rendre compte de tout le travail qu’il y a derrière. Cette personne a mis en place un système qui fonctionne pour elle et sa famille, selon ses propres critères et valeurs. A vous de construire votre système un petit pas après l’autre.

2. La peur de se tromper

Vous êtes résolu à désencombrer votre maison, cette fois c’est sûr, vous avez établi votre plan d’action, vous avez réservé des plages horaires dans votre agenda, vous vous mettez à trier et là… vous hésitez de longues minutes pour chaque objet, vous n’avancez pas, vous avez peur de prendre une mauvaise décision, de jeter un objet et de le regretter par la suite.

Laissez-moi vous dire que oui, vous avez le droit de vous tromper, oui vous avez le droit de faire des erreurs, cela arrivera parfois que vous ayez envie d’utiliser un objet ou un vêtement 2 semaines après l’avoir donné. Oui cela arrive et ce n’est pas grave par rapport au soulagement que vous avez ressenti de vous libérer de centaines d’autres objets envahissants. Si cet objet vous manque, notez-le sur une liste, dans votre agenda ou votre bujo, et voyez si le besoin revient une deuxième ou une troisième fois. Si oui, vous pourrez le louer ou le racheter. Mais la plupart du temps, vous verrez que vous n’y penserez plus 😉

Faites vos petits pas

En conclusion, rappelez-vous qu’en vous fixant un objectif, en prenant l’engagement ferme de l’atteindre, vous vous fixez un cap et des étapes à franchir, et que les difficultés font partie du voyage. Votre réussite est la somme de vos petits pas, accomplis jour après jour sur le chemin de votre organisation bien-être.

Cet article vous a plus? Allez encore plus loin dans l’atteinte de vos objectifs en découvrant mes 3 stratégies pour ne plus vous laisser distraire. Cliquez ici pour visionner gratuitement la vidéo

Merci pour votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.